Des solutions pour s’en sortir

Les investisseurs floués s’organisent : une fédération des associations de défense va se constituer. 24/04/2009

Internet est d’un grand secours pour les investisseurs piégés dans les résidences de tourisme. Il permet de s’organiser facilement en association pour défendre ses intérêts. La « Fedart », une fédération des associations de propriétaires en résidence de tourisme, est d‘ailleurs en train de se constituer pour interpeller les pouvoirs publics. « Lorsque nous étions isolés, chacun dans notre coin, les gestionnaires nous riaient au nez. Mais dès que l’on a pu agir de concert, le rapport de force a changé » lance Mireille Pierret, présidente de l’association Apart.

Aujourd’hui, une centaine d’associations du même type se seraient constituées pour représenter leur résidence. L’intérêt de la démarche : échanger des informations entre copropriétaires et mener des actions en commun.

Lesquelles ? Nombre d’assocations réclament la résiliation du bail afin de changer de gestionnaire. Depuis l’été dernier, le délai est passé de trois mois à un an. Ensuite, elles tentent d’obtenir des dommages et intérêts, en recherchant la responsabilité civile, voire pénale, des promoteurs, commercialisateurs, exploitants, voire des banquiers auxquels ils reprochent, comme dans l’affaire Apollonia, de ne pas avoir joué leur rôle de conseil. Enfin, elles peuvent exiger l’annulation du contrat de vente. Une solution que défend l’avocat Nicolas Lecoq Vallon : « Nous allons plaider le vice de consentement, car il reposait, au moment de la vente, sur une valorisation ne correspondant pas à la réalité ». Selon l’avocat, les preuves de la mauvaise foi des promoteurs est avérée dans plusieurs dossiers. Une ligne de défense qui, si elle était validée par la justice, aboutirait à la restitution du prix par le promoteur (s’il est encore solvable) et à l’annulation du bail et des crédits engagés. Et donc à la restitution des intérêts versés. Premières décisions attendues en juin.

Les investisseurs en Robien peuvent s’inspirer de cette procédure en annulation. Il faudra toutefois démontrer le mensonge flagrant des sociétés de promotion vente sur la demande locative.

Comments
One Response to “Des solutions pour s’en sortir”
  1. FOULON dit :

    Bonjour à toutes et tous,

    Encore quelques instants de patience et le bureau de notre/votre association pour la défence de résidence La Closeraie sera porté à la connaissance générale.

    Ces volontaires figuraient parmi celles et ceux qui ont affirmé leur mécontentement sur l’action de GRT-C dans la gestion de notre patrimoine.

    Notre association accueille, à ce jour, trente propriétaires …dont certains viennent de se décider à l’instant de nous rejoindre…Bienvenue à elles et eux. Une évidence: plus nous serons nombreux et unis, plus nous péserons. Notre fédération à une association nationale (nécessaire) sera évoquée lorsque nous aurons atteint une certaine croissance.

    S’agissant de la réunion du 10: Monsieur HORAIST nous a communiqué la liste des propriétaires participants mais aussi le nom de quelques avocats sans nous en présicer leur fonction. Merci de bien vouloir nous faire savoir le rôle de ces avocats…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :